Flux RSS  feed-icon.png

La carte postale :    --> le trait d'union entre le passé et le présent <--


Le 25/04/2017 -

img/allemand.gif img/anglais.gif img/espagnol.gif img/francais.gif img/portugais.gif

Cartes postales de Luz Saint-Sauveur


luzsaintsauveur10.jpg
luzsaintsauveur9.jpg
Vue de Luz Saint-Sauveur
Photo: Benoist Jean-Christophe

« Charmante vieille ville (…) délicieusement située dans une profonde vallée triangulaire. Trois grands rayons de jour y entrent par les trois embrasures des trois montagnes. Quand les miquelets et les contrebandiers espagnols arrivaient d'Aragon par la Brèche de Roland, ils apercevaient tout à coup à l'extrémité de la gorge obscure une grande clarté, comme est la porte d'une cave à ceux qui sont dedans. Ils se hâtaient et trouvaient un gros bourg éclairé de soleil et vivant. Ce bourg, ils l'ont nommé Lumière, Luz »,

Victor Hugo

         À partir de 1960, le village de Luz prend le nom de Luz Saint-Sauveur. Construite dans un bassin lumineux, la petite capitale du pays Toys surprend par son animation et par son équipement touristique.

La commune de Luz Saint-Sauveur compte 1032 habitants (2008) qui sont appelés les Luzéens et les Luzéennes.

luzsaintsauveur1.jpg Les Pyrénées 4 St-Sauveur- Vue générale
Sireygeol, édit, Lourdes
luzsaintsauveur8.jpg Les Pyrénées
5 Luz- Vue générale et vallée de Barèges
Sireygeol, édit, Lourdes
luzsaintsauveur3.jpg Les Pyrénées
Route de Gavarnie- Pont de Sla, près St-Sauveur
Sireygeol, édit, Lourdes
luzsaintsauveur2.jpg Les Pyrénées
9 St-Sauveur- Colonne de la Duchesse de Berry
Sireygeol, édit, Lourdes


L'église des Hospilaliers de Saint-Jean de Jérusalem

L'appellation "église des Templiers" est impropre. En fait, il s'agit de l'église des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Construite au XIè et XIIè siècle, ce puissant ordre écclésiastique fortifie le lieu saint avec un chemin de ronde, une enceinte crènelée enserrant un vieux cimetière et deux tours carrées. A cette époque, un grand fossé ceinturait l'église et un pont-levis permettait de le franchir. Ainsi, les habitants de Luz pouvaient se protéger des attaques des bandits espagnols appelés les miquelets.

luzsaintsauveur6.jpg Luz.- L’église des Templiers   Hélio 20
Ancienne église fortifiée des Templiers et
des Chevaliers de Malte (XIIe et XIVe siècle)
Labouche frères, Toulouse
luzsaintsauveur7.jpg Les Pyrénées
7 Luz- Église des Templiers
Sireygeol, édit, Lourdes
luzsaintsauveur12.jpg Luz-Saint-Sauveur. Église des Templiers
Photo Antoine Trincano, Lyon
Ouvrage de Raymond Escholier
Mes Pyrénées de Gavarnie à la Méditerranée
Éditeur B. Arthaud- Grenoble, Paris
1949
luzsaintsauveur13.jpg Luz-Saint-Sauveur. Portail de l'église.
Photo Antoine Trincano, Lyon
Ouvrage de Raymond Escholier
Mes Pyrénées de Gavarnie à la Méditerranée
Éditeur B. Arthaud- Grenoble, Paris
1949
luzsaintsauveur14.jpg Luz. Église des templiers. Pietà en bois.
Photo Antoine Trincano, Lyon
Ouvrage de Raymond Escholier
Mes Pyrénées de Gavarnie à la Méditerranée
Éditeur B. Arthaud- Grenoble, Paris
1949


Le pont Napoléon

C’est Napoléon III lui-même qui a choisi l’emplacement précis et le type du Pont. Voyant deux rochers assez rapprochés au-dessus du torrent, il a l’idée de faire une passerelle américaine, puis s’arrête à faire un pont de pierre, en harmonie avec la puissance et la majesté du site.
Le tablier du pont a 68 m. de longueur, et est situé à 63 m. du Gave. L’arc qui le soutient a 42 m. de diamètre. La voûte repose directement sur les rochers à pic qui bordent le Gave. La hauteur du niveau de l’eau à la naissance de la voûte est de 40 m. au niveau du pont.
         La largeur de la voie est de 4 m. et celle des trottoirs est de 0,85 m. Une balustrade en fonte pesant 24 tonnes couronne le pont.
         Pour perpétuer le souvenir du séjour de l’Empereur, la Commission Syndicale de la Vallée de Barège fit élever une colonne de 12 m. de hauteur, surmontée d’un aigle colossal, à l’extrémité oriental du Pont. La colonne, formée de 14 anneaux, est en pierre de Lourdes. L’aigle fut fait à la marbrerie de Bagnères. La hauteur totale est de 14 m. La colonne porte l’inscription :
« A leurs Majestés Impériales Napoléon III et l’Impératrice Eugénie, les habitants de Luz St Sauveur reconnaissants ».
         C’est de Biarritz, où la cour est en villégiature, que Napoléon III décide une visite d’inspection le 26 septembre 1863. Il descend au bord du Gave par la rampe de la promenade et aura cette parole :
                  « En vérité, l’art ici semble le disputer à la nature»

Extrait de: ecole.de.luz.pagesperso-orange.fr

luzsaintsauveur4.jpg St-Sauveur.- Le pont Napoléon- Route de Gavarnie   Hélio 21
Labouche frères, Toulouse
luzsaintsauveur5.jpg Les Pyrénées
Route de Gavarnie- Le pont Napoléon
Sireygeol, édit, Lourdes
luzsaintsauveur11.jpg 10 Saint-Sauveur Le pont Napoléon
CAP- Lourdes
(1942)
luzsaintsauveur15.jpg Nos belles montagnes- Les Pyrénées-
Environs de Luz-St-Sauveur (Hte-Pyr.)
Le pont Napoléon et la vallée
Combier imp, Macon
(1944)
Page précédente Page précédente Haut page
Haut page
Page virtuelle Page virtuelle

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2017, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.



assets.pinterest.com/images