Flux RSS  feed-icon.png

La carte postale :    --> le trait d'union entre le passé et le présent <--


Le 21/09/2017 -

Allemand Anglais Espagnol Français Portugais

Cartes postales d'Uriage-les-Bains


Blason d'Uriage-les-Bains

---------------::::---------------

Les cartes postales suivantes sont proposées par Michel D. «- Cela me ferait très plaisir de les voir sur votre site. Quelques unes sont à moi, les autres à des amis. » m'écrit-il. À ce petit mot, il joint un DVD où je découvre de nombreux scans de cartes postales des départements de l'Isère principalement et de la Savoie. Voici donc, tous ses coups de cœur.

Merci beaucoup, Michel.

---------------::::---------------

Vue aérienne du complexe thermal et du casino d'Uriage
Vue aérienne du complexe thermal
et du casino d'Uriage
Photo: Kossa Marc

Située à 414 mètres d'altitude, Uriage-les-Bains est une station thermale, idéale pour les séjours de santé et de détente pour toute la famille.
         Le site fut créé pendant l'empire romain. Les Romains édifièrent des thermes pour profiter des vertus anti-rhumatismales de son eau de source. Dès le XIXè siècle, on redécouvre cette eau et la première station thermale de la région y fut aménagée. Au fil du temps, le village s'agrandit et acceuille des commerces, des hôtels de style néo-classique et à partir de 1890, un casino et une station de tramways. Malheureusement, la crise de 1930 et la seconde Guerre Mondiale mettrons un terme à ce succès. Le complexe restera à l'abandon durant de nombreuses années. Néammoims en 1980, grâce aux efforts des deux communes du Syndicat Intercommunal de Gestion d'Uriage, le site retrouve son charme d'antan avec son parc, ses activités sportives, ses hôtels, ainsi qu'un casino.
         Uriage-les-Bains, n'ayant pas de statut de commune, est rattachée aux communes de Saint-Martin-d'Uriage et de Vaulnaveys-le-Haut. La station thermale compte environ 1000 résidants permanents qui sont appelés les Uriageois et les Uriageoises.

Uriage-les-Bains.- Panorama Uriage-les-Bains.- Panorama LL. Uriage-les-Bains (Isère)- Panorama Uriage-les-Bains (Isère)
Panorama
Photo André
Dauphiné- Uriage-les-Bains Dauphiné- Uriage-les-Bains 908 Uriage.- Panorama 908 Uriage.- Panorama- LL.
Uriage-les-Bains- Le colon 2400 m. vu de l´hôtel de l´Europe Uriage-les-Bains- Le colon 2400 m. vu de l´hôtel de l´Europe 221- Uriage- Les hôtels et les stations. 221- Uriage- Les hôtels et les stations.- LL
Pap. des Aloes.- Eug. Robert Grenoble

652. Dauphiné- Uriage-les-Bains- La gare et les hôtels 652. Dauphiné- Uriage-les-Bains
La gare et les hôtels

La Gare d'Uriage se trouvait sur la ligne du tramway Grenoble- Gières- Uriage-les-Bains- Vizille (24 km), inaugurée en 1894. Le tramway à vapeur remplace la diligence, l'électrification ne viendra qu'en 1902. Assurant un trafic voyageur et marchandise, la voie ferrée exploitée par la régie Voies Ferrées du Dauphiné (VFD) fonctionne du 2 juillet 1894 au 31 janvier 1948.
         Aujourd'hui, l'Office du tourisme occupe le bâtiment, ainsi qu'un arrêt de bus desservant différentes lignes et des dessertes locales.

La fontaine

Ce monument a été réalisé par le sculpteur grenoblois Pierre-Victor Sappey, en 1847. Il représente la déesse guérisseuse Hygie. On peut accéder sur un petit espace semi-circulaire par deux escaliers de part et d'autre du bassin. Il est à noter que la fontaine est positionnée exactement dans l'axe de l'entrée de l'établissement thermal. En 2004, une restauration complète a été nécessaire.

589. Dauphiné- Uriage-les-Bains- La fontaine antique 589. Dauphiné- Uriage-les-Bains- La fontaine antique La fontaine La fontaine
Photo La Cigogne

Le château d'Uriage

653. Dauphiné- Uriage-les-Bains- Le château ; au fond, le fort des Quatre-Seigneurs 653. Dauphiné- Uriage-les-Bains
Le château ; au fond, le fort des Quatre-Seigneurs

Situé sur une butte dominant la station d'Uriage-les-Bains, ce château, d'origine médiévale, a été profondément remanié au cours des siècles, notamment au XVIIè, époque à laquelle les façades et les toitures ont été refaites. Il comprend deux corps principaux reliés par une galerie et flanqués de tours d'angle circulaires. L'orangerie, située sous la cour centrale et dont les cinq grandes arcades sont visibles de loin, date du XIXè siècle.
         Le château fut le berceau d'une des branches de l'illustre famille dauphinoises des Alleman, jusqu'en 1630. À cette date, Thomas Boffin, conseiller d'état, acquit le domaine par voie d'échange. Pour la petite anecdote, Pierre III Terrail (1475 ? -1524) dont la mère était Hélène Alleman, seigneur de Bayard, plus connu sous le nom de Chevalier Bayard («Le bon Chevalier sans peur et sans reproche») y aurait séjourné. En 1687, la seigneurie d'Uriage devient la propriété de la famille Langon suite au mariage de Thérèse de Boffin et François de Langon. Dernière descendante de cette lignée, la marquise de Gautheron décède en 1828 et lègue ainsi le tout à son filleul, le comte Louis de Saint-Ferriol. Vers le milieu du XIXè siècle, celui-ci transforme le château en musée avec une importante collection égyptienne et des toiles de célèbres peintres tels que Raphaël, Rubens, Poussin ... Enfin, ses fils n'ayant pas eu d'enfant, sa nièce Ghislaine de Feligonde hérite de la châtellenie.

716. Dauphiné- Uriage-les-Bains- Le château, le Colon (2353 m.) et l´Eperlay 716. Dauphiné- Uriage-les-Bains
Le château, le Colon (2353 m.) et l´Eperlay

         En 1936, le manoir est acheté par M. Thon envisageant de le transformer en musée et un hôtel. Le projet n'aboutira pas. Dès le début de la Seconde Guerre Mondiale, le gouvernement de Vichy réquisitionne le château pour y héberger le nouveau siège de «l'École Nationale des Cadres d'Uriage» ayant pour but de former les nouvelles élites françaises de la «révolution nationale» (idéologie officielle du régime de Vichy). Au début, les personnels soutenaient d'abord le Maréchal Pétain. Cependant, l'école entra en dissidence, critiquant l'attitude collaborationniste du pouvoir avec l'allemagne nazie. Certains d'entr'eux n'hésitent pas à rejoindre la Résistance. Le gouvernement de vichy ordonne la dissolution du centre en 1943. Cet abandon, la succession des miliciens et des maquisards qui laissent le château dans un état de délabrement total, signent son déclin. À la Libération, l'armée, propriétaire du lieu, cherche à se débarrasser de ce fardeau encombrant et décide de le vendre. C'est donc une propriétaire privée, Mme Templeton, qui achète en 1978 le domaine vendu aux enchères pour la somme de 620 000 francs. Elle décide de l'aménager en appartements et en studios locatifs. Il faudra attendre dix ans pour que l'État inscrive et classe les façades et la toiture du château ainsi que l'orangerie au titre des Monuments Historiques.
         Aujourd'hui, on ne peut donc pas visiter ce merveilleux édifice mais seulement se contenter de le contempler au milieu du site verdoyant d'Uriage-les bains.

? Uriage-les-Bains- Le château, côté nord ? Uriage-les-Bains- Le château, côté nord
ND Phot.
?177 Uriage-les-Bains- Le château et le Colon ?177 Uriage-les-Bains
Le château et le Colon
Uriage-les-Bains (Isère)- Le château et le Colon Uriage-les-Bains (Isère)
Le château et le Colon
Photo André
Page précédente Page précédente Haut page
Haut page
Page suivante Page suivante

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2017, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.



assets.pinterest.com/images