Flux RSS  feed-icon.png

La carte postale :    --> le trait d'union entre le passé et le présent <--


Le 30/05/2017 -

Allemand Anglais Espagnol Français Portugais

Cartes postales de Saint-Nizier-du-Moucherotte

---------------::::---------------

Les cartes postales suivantes sont proposées par Michel D. «- Cela me ferait très plaisir de les voir sur votre site. Quelques unes sont à moi, les autres à des amis. » m'écrit-il. À ce petit mot, il joint un DVD où je découvre de nombreux scans de cartes postales des départements de l'Isère principalement et de la Savoie. Voici donc, tous ses coups de cœur.

Merci beaucoup, Michel.

---------------::::---------------

Vue générale de Saint-Nizier du Moucherotte
Vue générale de Saint-Nizier du Moucherotte
Photo : Anthospace

Autrefois territoire rattaché à celle de Seyssinet, la commune de Saint-Nizier du Moucherotte est créée le 4 avril 1929.
         Le village a abrité l'un des maquis du Vercors, au pied du Moucherotte. C'est bien en évidence, dominant Grenoble où étaient postées les troupes allemandes, qu'un immense drapeau fut planté, en signe de provocation pour affirmer l'indépendance de la zone libre. le mémorial de Saint-Nizier-du-Moucherotte a été réalisé à la mémoire des évènements de juin et surtout juillet 1944 et en l'honneur des partisans de la liberté.
         Le somptueux panorama était l'une des causes de la grande popularité de la commune. Jusqu'à la fin des années 1940, il y eut le tramway, nommé GVL (Grenoble - Villard-de-Lans), qui permettait un accès direct depuis Grenoble. Celui-ci fut démonté en 1950.

Le promontoire du Moucherotte Le promontoire du Moucherotte

         Ce qui attirait le plus de monde était sans doute le magnifique promontoire du Moucherotte, dominant l'agglomération de ses 1901m. Vers la fin des années 1950, ce fut aussi un lieu privilégié des Grenoblois pour trouver le grand air du dimanche, mais aussi un haut-lieu très prisé de la " jet-set " de l'époque. L'idée farfelue ou l'idée de génie de M. Zucchetta aura peut être succitée au moins pendant vingt ans, un vif et un réel intérêt pour les uns et un rejet catégorique pour les autres (voir " L'hôtel L'Hermitage "). Saint-Nizier du Moucherotte a accueilli une partie des épreuves de saut à ski des Jeux olympiques d'hiver de 1968 de Grenoble. Situé juste en dessous des Trois Pucelles, le tremplin est désormais désaffecté.
         La commune de Saint-Nizier du Moucherotte compte environs 1030 habitants (2010) qui sont appelés les Saint-Nizards et les Saint-Nizardes.

Vue générale de Saint-Nizier Vue générale de Saint-Nizier Vue générale de Saint-Nizier Vue générale de Saint-Nizier
Vue générale de Saint-Nizier Vue générale de Saint-Nizier Vue générale de Saint-Nizier Vue générale de Saint-Nizier
Panorama du Moucherotte Panorama du Moucherotte Panorama  du  Moucherotte Panorama du Moucherotte
Le Moucherotte Le Moucherotte
Saint-Nizier- La gare, les Pucelles et le train ministériel- (Inauguration du chemin de fer du Villard-de-Lans, 26 juin 1920) Saint-Nizier- La gare, les Pucelles et le train ministériel
(Inauguration du chemin de fer du Villard-de-Lans, 26 juin 1920)- A.M.
1498- Environs de Grenoble- Le plateau Saint-Nizier et le Moucherotte 1498- Environs de Grenoble- Le plateau Saint-Nizier et le Moucherotte
Ph. Müller

Les « trois pucelles » Les « trois pucelles »

Les « Trois Pucelles » sont trois hautes aiguilles de calcaire, longtemps restées non escaladées. Une légende raconte qu'il y a fort longtemps, trois jeunes filles étaient poursuivies par des mécréants. Elles invoquèrent Saint-Nizier et furent aussitôt changées en trois pics rocheux. La terre s'ouvrit alors pour engloutir leurs persécuteurs. Aujourd'hui, elles sont le rendez-vous des passionnés d'escalade

Panorama sur la vallée et les « trois pucelles » Panorama sur la vallée et les « trois pucelles »

         C'est sur ce lieu que 750 maquisards ont tenu tête aux assauts allemands tout au long de cette journée du 13 juin 1944. Hélas, ils ont du se replier sur de nouvelles positions suite à l'arrivée de plus d'un millier de soldats allemands. La résistance héroïque de ces hommes constitue une des plus belles pages de la Résistance Française.

L'hôtel L'Hermitage

L'hôtel L'Hermitage L'hôtel L'Hermitage

À la fin des années 1950, un hôtel-restaurant était construit en bord de falaise tel un nid d'aigle, au sommet du Moucherotte et aux portes du nord du Vercors. Ce projet atypique fut principalement mené par le rêve et l'ambition d'un seul homme, Jean Zucchetta, notaire d'Aix-en-Provence.

Télécabine de l´hôtel Télécabine de l´hôtel

         Tout d'abord, la société Applevage entreprit le montage d'un des premiers télécabines de France (construits par POMA) dont le départ se situait à Saint-Nizier pour aboutir aux alentours de cet invraisemblable emplacement du futur hôtel. Vingt pylônes et des câbles sur une longueur de 2500 mètres permettent le déplacement de vingt-huit cabines en aluminium en treize minutes de montée sur un dénivelé de sept-cent mètres. La montée mécanique est inaugurée le 3 mars 1956.

Le sommet du Moucherotte Le sommet du Moucherotte

         Évidemment, tous les matériaux nécessaires à la construction de l'hôtel et de ses dépendances, sont acheminés via les télécabines. On peut imaginer la complexité des travaux pour cet époque. Ceux-ci durent deux ans et c'est à la Noël 1959 que le bâtiment ouvre ses portes. Son concepteur, Jean Zucchetta, invite plusieurs stars comme Brigitte Bardot pour promouvoir son nouvel établissement. Cette dernière contribue à la légende, puisqu'elle viendra y tourner en 1961, le film de Roger Vadim « la bride sur le cou », en compagnie notamment de Claude Brasseur et Mireille Darc. Les vingt-huit chambres de luxe, dont deux suites, sont équipées de téléphone, de radio, de moquette au sol et de salle de bain individuelle. Ce standing que propose l'hôtel, son relatif isolement et le magnifique panorama du belvédère sur Grenoble, Belledonne, les Écrins, le Mont-Blanc et beaucoup d'autres, attirent les plus grandes vedettes du moment tel que, entr'autres, Dalida, Luis Mariano, Charles Aznavour et des inconnus très aisés en quête d'air pur et de tranquillité. Seulement, malgré l'intérêt que succite le site, l'inconvéniant pour la clientèle est d'y rester bloquée les jours d'intempérie parce-que le télécabine ne fonctionne pas dès que le vent souffle à plus de 60 km/h. Cette exposition au vent cause l'arrêt de ce moyen de transport, entrainant de fait, la fermeture de l'hôtel en 1975. En 2001, l'ensemble est démantelé et le site remis en état où la nature reprend doucement ses droits.

Page précédente Page précédente Haut page
Haut page
Page virtuelle Page virtuelle

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2017, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.



assets.pinterest.com/images