Flux RSS  feed-icon.png

La carte postale :    --> le trait d'union entre le passé et le présent <--


Le 21/09/2018 -

img/allemand.gif img/anglais.gif img/espagnol.gif img/francais.gif img/portugais.gif

Cartes postales de Banyuls-sur-Mer


banyuls20.png

banyuls21.jpg
Vue d'ensemble de Banyuls
Photo : Lacrambe Cédric

Le village de Banyuls-sur-Mer est un port de pêche et une station balnéaire. Ses habitations s'étagent, en rangs serrés, sur le promontoire escarpé de la pointe du cap Doune.
         La culture de la vigne et le tourisme sont aujourd'hui les activités principales de la commune. Implanté sur le versant Est du massif des Albères, dans le prolongement des contreforts pyrénéens, le vignoble de Banyuls s'étend sur quinze kilomètres de long sur six de large, comprenant les communes de la Côte Vermeille: Cerbère, Banyuls-sur-Mer, Port-Vendres et Collioure. Malgré des sols pauvres et arides, le terroir viticole produit des vins blancs, rouges et rosés, mais ses vins doux naturels font surtout sa réputation.
Sur les traces de leurs précurseurs, les Grecs, les Phéniciens et ensuite les Templiers, des générations de vignerons ont façonné et sculpté patiemment ses côteaux de forte déclivité surplombant la mer, pour planter des cépages grenache gris et blanc, macabeu, malvoisie et muscat. Les fruits récoltés, ils produisent et élèvent plus ou moins longtemps dans divers contenants, le fameux vin de Banyuls, vin doux d'appellation d'origine contrôlée. Ses saveurs uniques, gorgées de soleil et d'intensité aromatique sont la récompense tant méritée de leur remarquable travail.
         De nombreuses vieilles civilisations ont laissé durant des siècles, différentes traces de leur occupation.

Devise ancienne: - IN MARE VIA TUA (Ta voie est sur la mer)

Le village compte 4767 habitants (2014), population triplée en été, qui sont appelés les Banyulencs et les Banyulencques.

Banyuls (P.-O.)
Vue aérienne
Ensemble de la ville et de la côte
Éditions Greff, Paris (XIe)
Pilote et opérateur R. Henrard
banyulssurmer6.jpg 35301- Banyuls-sur-Mer (P.-O.)
Au fond le cap Béar
Le centre Hélio-Marin (Préventorium pour enfants)
La vue générale
La plage.
Éditions S.L.- Lyon
banyulssurmer7.jpg La Côte Vermeille
Banyuls-sur-Mer (P.-O.)
7- Vue sur le cap Doune
IRIS
Éditions Modernes « Théojac »- Limoges
banyuls16.jpg CAP. 34 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
Vue prise de la terrasse du Miramar (Sicart, arch.)
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-
banyuls17.jpg CAP. 43 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
Les rochers de la jetée
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-
banyuls18.jpg CAP. 41 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
Les rochers de la jetée
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-
banyuls19.jpg LL.5 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
Vue générale de la baie
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-
banyuls1.jpg Banyuls-sur-Mer (Py.-Oles)- Arrivée des bâteaux de pêche
J. Fau, édit- Perpignan
banyuls2.jpg Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.- Le quai
Édit. Rouanet
(1932)
banyuls5.jpg La Côte Vermeille
Banyuls-sur-Mer (P.-O.)
8- Les promenades- L'hôtel Miramar
IRIS
Éditions Modernes « Théojac »- Limoges
banyuls8.jpg La Côte Vermeille
Banyuls-sur-Mer
(1924)
banyuls9.jpg La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer
18 Les laveuses au bord de la Baillerie LL
Lévy et Neurdein réunis. Paris. Imp
banyuls10.jpg CAP. 58 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
La plage et les canots
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-
banyuls3.jpg Banyuls-sur-Mer
04.- Le cap Doune
Les éditions Modernes « Théojac »- Limoges
banyuls22.jpg Banyuls-sur-Mer- Vue générale
Annuaire du tourisme
Compagnie Française du Tourisme, Paris
La côte basque, toutes les Pyrénées, les Cévennes
Avril 1927- Avril 1928

Le sanatorium

banyuls23.jpg Côte Vermeille
614 Banyuls-sur-Mer- Vue générale du sanatorium

Sur l'initiative du docteur Arthur Armaingaud (1842 - 1935) et de Georges Lafargue, préfet des Pyrénées Orientales, est édifié dans l'anse des Elmes un sanatorium maritime pour héberger et soigner les enfants de toute la France souffrant de la tuberculose et de ses dérivées, maladie contagieuse considérée comme le premier fléau national en cette fin du XIXè siècle et début du XXè siècle.

timbre.jpg VIVRE
1925-1929
Comité National
Défense contre la tuberculose

         Le projet regroupe des financements publics tels qu'un emprunt, la participation de la commune et des financements privés tels que des legs ou des donations dont certains principaux industriels du département : Pierre Bardou-Job, fabricant du papier à cigarettes de marque Job, Simon Violet, fabricant de l'apéritif Byrrh, Alfred Nobel et Paul Barbe, promoteurs de la dynamiterie de Paulilles, près de Port-Vendres.
         Le sanatorium de Banyuls sur Mer a été construit sur les plans de Joseph Carbasse, architecte du département. Il est inauguré le dimanche 7 octobre 1888 et cédé à « l'œuvre nationale des hôpitaux marins » pour assurer la gestion de l'établissement.

banyuls11.jpg Roussillon- Côte Vermeille
406 Banyuls-sur-Mer- Plage du sanatorium
Phototypie Labouche fr.- Toulouse
(1930)

         À cette époque, le traitement de ces enfants était en priorité l'hydrothérapie en bain de mer en été, les bains d'eau douce tous les quinzes jours l'hiver, appuyé d'un traitement pharmaceutique à base d'huile de foie de morue, de vin Quinquinat et de sirops.

L'hôtel Le Miramar

banyuls15.jpg CAP. 38 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
Le Miramar (Sicart, arch.) et la Potinière vue de la jetée
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-

Installé sur un promontoire dominant la baie de Banyuls, l'hôtel Le Miramar ne fut pas le premier bâtiment selon un message d'André, membre actif dans "Le blog de Albert CALLIS", photos à l'appui:

         «J'ai le sentiment que la première bâtisse photographiée sur ce promontoire "historique" de la baie était une villa contemporaine de la Villa Camille et du Grand Hôtel, avant le Laboratoire Arago. Puis vint ce merveilleux "Château", privé sans doute mais vraisemblablement racheté en 1928 par la "Société Immobilière de Banyuls et des Pyrénées" qui le transformera en hôtel select, le premier "Miramar", agrémenté d'un superbe parc exotique, d'un restaurant renommé, d'un bar américain, d'une piste de danse (lumineuse !...on est en 1929...) Et ensuite et peut-être par la faute de son succès, ce très beau château fut rasé pour laisser place dès 1935 à une bien commune et laide construction de l'architecte Sicart qui a dominé la baie si longtemps avant de se perdre dans une urbanisation forcenée... ».

         De nos jours, des résidences ont remplacé l'hôtel.

banyuls14.jpg CAP. 54 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
Vue vers les villas et le Miramar (Sicart, arch.)
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-
banyuls13.jpg CAP. 35 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
Vue générale et l'hôtel Miramar (Sicart, arch.)
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-

Le restaurant de la Potinière

banyuls12.jpg CAP. 51 La Côte Vermeille.- Banyuls-sur-Mer.
Un coin de la plage et la Potinière
Cie des Arts Photomécaniques- Strasbourg- Schiltighzim-

La Potinière était un restaurant construit au bord de la plage. Une large terrasse ceinturant pratiquement le bâtiment pouvait accueillir les nombreux touristes. Un casino et quelques attractions leurs étaient aussi proposés.

         « Le séjour à Banyuls n'est pas désagréable pour qui a de l'argent à dépenser. La Potinière et son dancing regorge de "gens chic" ».

Texte écrit en Août 1929 par Jacques BOHÉ
« Le Roussillon vu par un Algérien »
Paru dans France-Afrique, revue littéraire, artistique et scientifique, 1931

         Le bâtiment fut détruit en 1943.

Page précédente Page précédente Haut page
Haut page
Page virtuelle Page virtuelle

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2018, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.



assets.pinterest.com/images