Flux RSS  feed-icon.png

La carte postale :    --> le trait d'union entre le passé et le présent <--


Le 21/09/2018 -

img/allemand.gif img/anglais.gif img/espagnol.gif img/francais.gif img/portugais.gif

Cartes postales de Port-Vendres


portvendres9.png

portvendres10.jpg
Port-Vendres (France/Catalunya)
Photo : Minto

En sommeil bien que toujours utilisé au Moyen Âge, Port-Vendres, le port de Vénus (Portus Veneris qui doit son nom à la déesse Vénus au culte de laquelle un temple y aurait été dédié.), né autour d'une anse où les galères trouvaient abri, s'est développé sous l'impulsion de Vauban à partir de 1679, comme port militaire et place fortifiée.
Le port se développe de nouveau à partir du XVIIIè siècle. Le commandant en chef du Roussillon Augustin-Joseph de Mailly, à la demande du roi de France Louis XVI, entreprend la construction d'un port plus profond, à l'abri des vents. En plus des travaux qui s'étalent sur quinze ans (1770-1785), il crée des quais et des débarcadères plus usuels. Il complète, modifie et enfin agrandit la ville.

portvendres11.jpg
«La traversée la plus courte dans les eaux les plus abritées»
Publicité de la "CNM" en 1928

         En 1900, la rade assure le trafic maritime commercial et un service de passagers entre la France et l'Afrique du nord. Mais elle joue aussi un rôle stratégique militaire à une époque où les tensions en Méditerranée sont nombreuses.
En novembre 1942, l'armée allemande occupe Port-Vendres. Les Allemands arment la côte rocheuse et piège avec des mines sous-marines le cap Béar en cas d'un éventuel débarquement allié. Deux ans plus tard, le 19 août 1944, la force militaire d'occupation aux abois se replie de la région; après avoir évacué les habitants, elle fait sauter ses dépôts de munitions et détruit les installations portuaires avec les habitations voisines.
         De nos jours, le port est surtout utilisé pour le débarquement, le stockage et l'acheminement de fruits exotiques et de légumes venus du monde entier. C'est aussi une belle escale pour les bâteaux de pêche et de plaisance.

La ville compte 4200 habitants (2014) qui sont appelés les Port-Vendrais et les Port-Vendraises.

portvendres5.jpg En Roussillon
Port-Vendres (P.- O.)- Le port
Vue aérienne
Éditions Greff, Paris (XIePilote et opérateur R. Henrard
portvendres1.jpg La Côte Vermeille
58- Port-Vendres- Panorama
Vu de la haute corniche
(48) « Real-Photo » C.A.P.- Paris
(1916)
portvendres4.jpg Port-Vendres (P. O.)
Vue prise des Tamarins
Sanchez-Photo- Port-Vendres (P.- O.)
portvendres7.jpg Port-Vendres Côte Vermeille
(1958)
portvendres3.jpg La Côte Vermeille
Port-Vendres (66660- Pyr. Or.)
En flânant du côté du port de pêche
Édition « S.L. »- 69100 Villeurbanne

Le paquebot l'El Goléa

portvendres8.jpg Côte Vermeille- Port-Vendres
L'El Goléa courrier d'Alger- Le départ
Cliché Chauvin Perpignan
Édition Vve Garrigue. Port-Vendres

À partir de 1929, les lignes vers l'Algérie verront des paquebots plus modernes : "El Goléa", "El Kantara", "El Mansour", "El Djézaîr". Le 25 mai 1931, l'"El Goléa" s'échoue sur les rochers du Cap del Freu au Nord de l'île de Majorque. Il ne pourra pas être renfloué car il se cassera en deux.

Les paquebots La Marsa et Mustapha II

portvendres6.jpg Côte Vermeille
Pyrénées-Orientales- 13. Port-Vendres- La Marsa et le Mustapha II à quai
M.T.I.L
(1912)

Le paquebot à vapeur "La Marsa" a été lancé au chantier Narpier, de Govan en Grande-Bretagne pour le compte de la Khedivial Administration d'Alexandrie. Son nom était alors Tewfik Rabbani. En 1900, la Compagnie de Navigation Mixte (CNM), créée par Louis Arnaud et les frères Touache, l'achète et le rebaptise "La Marsa". En 1923, il est vendu à l'Italie qui le rebaptise "Miliana". Il finira sa carrière à Savone où il est détruit en 1931.

         Caractéristiques :
                            - Poid : 2054 tx ;
                            - Puissance : / ;
                            - Taille : 94.35 m de longueur ;
                            - Vitesse : 15/(16.4) nds.

Le petit paquebot "Théodore-Mante", baptisé du nom du président de la compagnie, est lancé le 28 novembre 1912 aux Forges et Chantiers de la Méditerranée à la Seyne-sur-Mer. Le navire resta vingt-quatre ans au service de la compagnie sous trois noms : "Théodore-Mante", "Mustapha II" en 1917 et "Djebel-Antar" en 1933, transformé en cargo.
         Dès 1937, le bâteau passa sous pavillon britanique et ensuite panaméen sous différents noms. Le 19 avril 1941, il fut bombardé et coulé à Kalkara Creek à Malte.

         Caractéristiques :
                            - Poid : 3 496 t ;
                            - Puissance : 6 200 cv ;
                            - Taille : 105 m par x 13,60 m ;
                            - Vitesse : 18 nds.

Page précédente Page précédente Haut page
Haut page
Page virtuelle Page virtuelle

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2018, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.



assets.pinterest.com/images