Flux RSS  feed-icon.png

La carte postale :    --> le trait d'union entre le passé et le présent <--


Le 22/11/2017 -

img/allemand.gif img/anglais.gif img/espagnol.gif img/francais.gif img/portugais.gif

Cartes postales de Roquefixade


roquefixade2.jpg
Roquefixade vu du château

Agrippé à flanc de montagne, juste au-dessous du "pog" du vieux château cathare, le joli village de Roquefixade domine toute la vallée. Vers le sud, on peut apercevoir par temps clair la citadelle de Montségur.

La bastide compte 147 habitants (2010) qui sont appelés les Rocofissadois et les Rocofissadoises.







roquefixade6.jpg L'Ariège
1519.- Roquefixade.- Le rocher du château
Phototypie Labouche frères, Toulouse
(1919)
roquefixade7.jpg Les Pyrénées ariégeoises
536.- Roquefixade.- La place et le château
Phototypie Labouche frères, Toulouse

Le monument de Roquefixade

Le monument est l'œuvre de Pierre Respaud. Le socle de 2,5 mètres de hauteur sert de support à la plaque avec initialement 17 noms (seize aujourd'hui); il est surmonté d'une main tenant un flambeau. Il fut inauguré le dimanche 1er juillet en présence du maire de Roquefixade, Seguela, du colonel Rol-Tanguy et de Morlans, chargé de l'organisation. Le financement est assuré par l'Association des anciens combattants de la Résistance et par souscription.
         Le monument se trouve à environs cinq cent mètres du lieu-dit Coulzonne (altitude: 790 mètres). L'accès y est très aisé à pied par un large chemin de terre.

roquefixade1.jpg Remember
Monument élevé à la mémoire des 17 combattants de la résistance tombés aux combats de Roquefixade (Ariège) les 6 et 7 juillet 1944
Editions du Caxtelet- 92100 Boulogne

Pour en savoir plus, cliquez sur l'icône

img/bouquin.gif

Dix sept noms inscrits sur la stèle du monument

Le 6 juillet 1944, Jacques Rousse, alors âgé de quatorze ans, se présente dans la matinée avec son camarade Éloi Ulmann (16 ans) au cantonnement du maquis ariégeois du F.T.P.F., aux granges du Grézat, tout près de Roquefixade. Le chef de la compagnie, Amilcar Calvetti, les jugeant trop jeunes pour intégrer une formation armée, refuse leur engagement. Il leur propose de partager le repas de midi avec les maquisards et ensuite de regagner leur domicile. Mais dans l'après-midi, les forces de Vichy (G.M.R. et Milice de l'Ariège) attaquent inopinément le maquis. Le branle-bas de combat empêche le retour des deux adolescents dans leurs foyers. Malgré eux, ils participent aux affrontements.
         Le lendemain 7 juillet, alors que les forces allemandes patrouillent sur le site pour parachever les opérations menées par les GMR et la milice, quatre maquisards sont tués dont le jeune Ulmann. Rousse, blessé, est fait prisonnier. Enfermé à la prison de Foix, il est extrait de celle-ci le 19 juillet pour ensuite ne plus être revu. Selon certains témoins ou peut être certaines rumeurs, il aurait été retrouvé à la Libération, enterré derrière la prison ou alors tué et enterré au cimetière Lauquié du chef-lieu de l'Ariège. Finalement, le 24 février 1950, par décision du tribunal de première instance de Pamiers, Jacques Rousse est déclaré décédé le 11 Juillet 1944 « Aux Armées », puis déclaré « Mort pour la France » le 10 Mars 1959. C'est pourquoi, son nom est inscrit sur la plaque du monument commémoratif parmi les seize jeunes morts sur les terres de Roquefixade. Les décès de Éloi et Jacques, pris au piège de l'attaque, résulte malgré tout d'une volonté d'engagement au service de leur pays : c'est pourquoi la mention « Mort pour la France » figure en marge des actes de décès.
         Pendant très longtemps, Jacques Rousse est considéré disparu. En fait, il vécut à Bogota, capitale de la Colombie. Dans les années 1990, il revient sur les lieux du combat et remarque que son nom figure sur le monument. Son patronyme est donc caché de la liste par une plaque.


         Sources: histariege.com/le maquis de roquefixade et maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr

img/b1.gif Page précédente img/b2.gif
Haut page

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2017, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.



assets.pinterest.com/images