Flux RSS  feed-icon.png

La carte postale :    --> le trait d'union entre le passé et le présent <--


Le 30/05/2017 -

Allemand Anglais Espagnol Français Portugais

Cartes postales de Narbonne (suite 4)


Blason de Narbonne

Narbonne-Plage

Vue sur la plage de Narbonne-Plage
Vue sur la plage de Narbonne-Plage
Photo: Pépellin Florian

Dès 1934, une société privée se lance dans la construction d'un lotissement situé à l'emplacement actuel de Narbonne-Plage.
         Malheureusement, cette initiative fut vouée à l'échec à cause essentiellement de la crise économique mais aussi d'un manque de viabilité.
         En effet, à cette époque, la liaison Narbonne- Narbonne-Plage passait par Armissan et empuntait par la suite le tracé qui existe aujourd'hui depuis le plan Roques (côte de la « La Ramade »), mais qui était alors difficilement carrossable.
         En 1946, était lancée une première étude pour la réalisation d'une liaison directe Narbonne- Narbonne-Plage passant par Moujan (tracé actuel).
         À partir de ce moment là, sous l'impulsion de Monsieur Madaule, maire de Narbonne, la commune décidait de créer une station balnéaire.
         Dès 1948 et jusqu'en 1951, la route précitée fut réalisée et permit ainsi d'assurer du travail à de nombreux chômeurs.
         Parallèlement, en 1949, la commune de Narbonne négocia l'acquisition des terrains nécessaires à la création d'un lotissement.
         Au cours du premier semestre 1952, furent officialisées les promesses de vente passées sous sein privé en 1949 et approuvées par délibération en 1951.
         Tous les terrains achetés par la commune à Mme. veuve Demeuldre et époux Demeuldre-Lemmens résidant à Bruxelles représente une superficie de 208 hectares acquis pour 23 millions de francs.
         En octobre 1952, étaient approuvés le plan d'aménagement et un cahier des charges du lotissement de Narbonne-Plage intéressant une superficie de 48 hectares.
         Pour promouvoir cette opération, des lotos monstres furent organisés avec comme gros lot des villas sur la station.
         Par la suite une partie des terrains achetés en 1952 furent rétrocédés par la ville et un nouveau règlement du lotissement institué en 1966.
         L'emprise actuelle de Narbonne-Plage est d'environ 70 hectares, le plan d'occupation des sols approuvés en 1987 ayant permis de doubler cette zone urbanisée.

Histoire de Narbonne-Plage: création et historique (www.narbonne-tourisme.com)

Appelée aussi la « Côte des Roses », la station arbore depuis 1988 le pavillon bleu d'Europe, gage de l'excellente qualité de ses eaux, de sa plage de sable fin qui s'étend sur 5 km et de son port de 600 emplacements doté d'une capitainerie et de conforts essentiels.

23512 Le littoral languedocien- 11100 Narbonne-Plage- Vue aérienne 23512 Le littoral languedocien
11100 Narbonne-Plage
Vue aérienne
Éditions de France, Marseille
11- Narbonne-Plage- Camping municipal 11- Narbonne-Plage
Camping municipal
Société Éditions de France- Marseille
Couleurs et lumière de France- 11- Narbonne-Plage (Aude)- Les parterres fleuris Couleurs et lumière de France
11- Narbonne-Plage (Aude)
Les parterres fleuris
10/10 874
Éditions d´Art Yvon Paris
© by S.P.A.D.E.M.
Paysage du Languedoc- 11- Narbonne-Plage 23 479 Paysage du Languedoc
11- Narbonne-Plage
© Éditions de France, Marseille
(1987)
Narbonne-Plage (11)- Allées centrales 5 087- Narbonne-Plage (11)
Allées centrales
Collection Grand Bazar
Éditions d´Art Yvon, St-Simon, Toulouse
En parcourant la côte méditerranéenne- Narbonne-Plage (Aude) En parcourant la côte méditerranéenne
Narbonne-Plage (Aude)
S.A APA.POUX- Albi

La plage

De Narbonne-Plage ? que de bons souvenirs.
         Au début des années 1970, nous partions en famille et souvent accompagnés de quelques amis au bord de la mer pour une à deux semaines environ. C'était presque un rituel préparé depuis le commencement des vacances scolaires. L'excitation nous gagnait déjà et le dépaysement pour nous enfants de «l'intérieur des terres» était garanti. Les parents, à moitié agacés et amusés, tentaient de nous contenir. Aussi, ils nous demandaient de bien vérifier si rien ne manque. Par ce joli tour de passe, nos esprits revenaient sur les préparatifs du départ, sûrement par intérêt.

Photo aérienne de Narbonne-Plage en 1954 Photo aérienne de Narbonne-Plage en 1954.
Le premier port n´était pas encore construit.
Les exhalaisons à l´état sauvage...
(Merci à Jean-Pierre D.)

         À cette époque, le camping sauvage était le luxe empreint de liberté de tous les vacanciers de condition modeste, venus des départements voisins et parfois de plus loin.
         Dès notre arrivée sur la plage, il était nécessaire de débusquer un endroit pas trop éloigné du bord de la mer. Dire bord de mer est un euphémisme. Déjà, un immense village de tentes de toutes les tailles et de toutes les couleurs avait surgi du sable en rang désordonné. Cependant, la tâche fut aisée car dans un esprit détendu et convivial, les campeurs «autochtones» nous proposaient un emplacement qui bien souvent respectait un espace de vie privée pour chaque famille et qui donc, convenait à tous. Sans plus tarder, les hommes s'affairaient à monter les tentes, tandis que les femmes sortaient des véhicules les ustensiles nécessaires à la vie quotidienne. Pour nous, pas question d'aller se baigner, surtout sans surveillance, il fallait aider à l'installation. Ceci terminé, vite changés et illico, nous allions nous baigner avec des cris de joies sous l'œil attentif de nos parents. Cette journée s'annonçait merveilleuse car le soleil était de la partie.
         Ainsi petit à petit, la vie s'organisait. Lors de nos promenades, nous rencontrions fréquemment des connaissances venus dans les parages pour la même raison que nous. En fait avec le recul, j'ai l'impression que tous les habitants de l'Ariège se déplaçaient et cohabitaient en même temps à Narbonne-Plage. Je me souviens de certains après-midi animés. Par exemple, tout le voisinage organisait un concours de Belote. Les participants étaient tantôt les hommes contre les femmes, tantôt un couple contre un autre et qui devait faire honneur au nom qu'il portait en étant l'heureux gagnant. Pour les rejetons, c'était la Bataille ou les jeux de société. Il n'y avait rien à gagner et l'atmosphère était toujours joyeuse et cordiale. Ensuite, arrivait l'heure de l'apéro. On discutait de tout et de rien et comme d'un commun accord jamais de politique. Aux oubliettes les soucis. Les jeunes n'étaient pas en reste durant la journée. Outre les jeux de bains de mer, de nombreuses aires de jeux étaient aménagées où nous pouvions à loisir jouer avec les copines et les copains de vacances.
         Bien entendu, j'aurai pu m'attarder aussi sur les épiques parties de pétanque. Le temps n'y avait plus de mesure mais la mesure de deux boules de chaque équipe adverse à égale distance du cochonnet semblerait-il, avait toute son importance.
          Je pense que quel que soit nos souvenirs d'enfance de ces années 70, leurs points communs sont un sentiment de liberté, de l'insouciance et de la convivialité.

Narbonne-Plage- Front de mer et terrasse de « l´Oasis » Narbonne-Plage
Front de mer et terrasse de « l´Oasis »
Cliché studio Henry- Narbonne
Narbonne-Plage- Boulevard d´arrivée et front de mer Narbonne-Plage
Boulevard d´arrivée et front de mer
Édition studio Henry- Narbonne
(1957)

Le port de plaisance

Les traces et les vestiges découverts à Narbonne-Plage ne supposent pas de l'existence d'un ancien port mais simplement d'un lieu de mouillage pour effectuer des transbordements à partir des bateaux.
         La partie la plus ancienne du premier port de Narbonne date des années 1948-50 et n'est praticable que quatre mois dans l'année à cause de l'ensablement.
         Créée en 1963, la mission interministérielle de l'aménagement du littoral du Languedoc-Roussillon, dite Mission Racine (Pierre) du nom de son président, n'a pas retenu le site dans ses projets. Cependant, devant le fulgurant développement de la plaisance dans les années 1970, la municipalité décide la réalisation d'un avant-port en mer accessible en toutes saisons avec sa protection par les jetées et incluant le premier bassin. Elle finance la totalité des travaux qui débutent en 1980 et durent huit ans. Les digues se rallongent de 150 à 200 mètres en 1981-82 et les pontons sont posés entre 1987 et 1990.
         Situé à l'extrémité nord-est de la station avec Saint-Pierre-la-Mer, le port s'étend sur 7 ha dont 4 ha de plan d'eau pour une profondeur moyenne de 2,50 mètres. D'une capacité de 600 places gérées par une capitainerie, il est essentiellement dédié à la plaisance en Méditerranée et peut donc accueillir des petites vedettes de 4 à 5 m et des voiliers de 6 à 8 m.
         Il est à noter que depuis 2001, le port a obtenu le label « Ports Propres ».

1511- Narbonne-Plage- Le petit port de plaisance 1511- Narbonne-Plage
Le petit port de plaisance
(1)- Real-Photo- Cie des Arts Photomécaniques- Paris (15e)
(1962)
558- Narbonne-Plage (Aude)- Le port 558- Narbonne-Plage (Aude)
Le port
Éditions « Morina »- Narbonne
Narbonne-Plage (Aude)- Le port et le quai Narbonne-Plage (Aude)
Le port et le quai
Combier imprimeur Macon (71- S.-&-L.) « CIM »
Page précédente Page précédente Haut page
Haut page
Page virtuelle Page virtuelle

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2017, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.



assets.pinterest.com/images